Droit de l'éducation

JUDICIARISATION ET PACIFICATION GRÂCE AU DROIT

L’école, n’est plus un sanctuaire hors du droit et est soumise comme tous les autres domaines de notre société à la loi et au code de l’éducation.

Il n’y a pas de judiciarisation de l’école. Le nombre de recours portés par les familles en matière scolaire devant le juge administratif tend à augmenter très faiblement depuis une quinzaine d’années.

Il n’y a donc pas d’explosion des contentieux.

Il est important pour les familles de pouvoir faire valoir leurs droits à l’école en cas de non-respect de la loi, notamment en matière de harcèlement, de scolarisation d’un enfant en situation de handicap, dyslexique, dyspraxique, dysgraphique ou  précoce qui doit pouvoir bénéficier d’aménagements scolaires. De même, en matière de conseil de discipline, ou d’orientation il est important que le droit qui est une garantie contre l’arbitraire soit respecté.

Le droit, est un facteur de pacification est un outil favorisant le lien école famille.

Judiciarisation et pacification grâce au droit

DANS LA PRESSE

Je vais porter plainte : quand les parents menacent les enseignants

Le récent suicide d’un professeur, accusé de violences par une mère d’élève, émeut la communauté éducative et traduit une dégradation des relations avec certains parents.

Dimanche, près de 2 000 personnes ont marché dans les rues d’Eaubonne (Val-d’Oise) où Jean Willot, enseignant de 57 ans, s’est donné la mort mi-mars après avoir appris qu’une plainte était déposée contre lui pour violences aggravées sur un enfant.

>> Lire la suite

par Isabelle Tourné, SudOuest.fr du 03.04.2019 avec AFP

Droit de l'éducation

JUDICIARISATION À L'ÉCOLE

  • judiciarisation à l’école
  • judiciarisation école
  • pacification école droit
  • judiciarisation droit