Droit de l'éducation

DEVOIRS À L'ÉCOLE

1) Les devoirs écrits sont interdits…

Beaucoup d’enfants rentrent encore à la maison avec des devoirs écrits à faire à l’école primaire. Pourtant, il est interdit de donner un travail écrit à la maison à l’école primaire depuis plus de cinquante ans, via la fameuse circulaire du 29 décembre 1956[7]. Depuis cette date, l’Éducation nationale a fait plus de six rappels à l’ordre aux acteurs du système éducatif en leur rappelant par diverses circulaires cette l’interdiction de donner un travail écrit à la maison En vain.

En 1956, cette interdiction des devoirs écrits a été faite afin de ne pas alourdir la charge des enfants au détriment d’autres occupations comme le sommeil, le sport ou les activités culturelles et d’autre part de ne pas entériner, voire accroître, les inégalités scolaires, en faisant effectuer le travail dans des contextes matériels, sociologiques et psychologiques très hétérogènes.

À ce propos, Philippe Meirieu, spécialiste des sciences de l’éducation et de la pédagogie, explique que « Depuis les années 1950, le temps de cours n’a cessé d’augmenter au détriment du temps d’études, jusqu’à externaliser ce dernier presque complètement. (…) On arrive ainsi aujourd’hui (…) à une situation assez troublante : les élèves vont en classe pour prendre de l’information et repartent chez eux pour « faire leurs devoirs » »[8].

2)… mais d’autres types de devoirs sont possibles

Un enseignant peut donner deux types de travail à la maison aux élèves de l’école primaire :

– un travail oral (lecture ou recherches par exemple)

– ou des leçons à apprendre à la maison (poésie ou leçons à revoir par exemple).

La règle veut aussi que tout travail à la maison doit faire l’objet d’une vérification par l’enseignant.

[7] arrêté du 23 novembre 1956

[8] Philippe Meirieu, « devoir (à la maison) »

Devoirs à l'école

DANS LA PRESSE