Portable à l’école : le Ministère met la pression sur les récalcitrants

Le ministère de l’Education nationale va rappeler à l’ordre les établissements scolaires qui laissent les téléphones être utilisés dans leur enceinte.

Votre enfant a encore le droit d’utiliser son portable dans la cour de son collège ? Ça ne devrait pas durer. Le ministère de l’Education nationale tient à faire appliquer la loi sur l’interdiction du téléphone à l’école, votée cet été, et va adresser une note pour mettre la pression aux établissements scolaires qui laissent leurs élèves dégainer leur smartphone à la récréation.

Le coup de pression fait écho à la déclaration du ministre, Jean-Michel Blanquer, au micro de France Inter il y a une semaine. « Il faut évidemment faire appliquer cette mesure. Ce sera contrôlé et j’en appelle aussi aux familles, c’est une question d’intérêt général », a-t-il martelé.

Lire la suite de l’article

Le Parisien du 24 septembre 2018 Par Romain BAHEUX

Portable à l’école : le vrai–faux de l’interdiction

La loi votée cet été, qui interdit l’utilisation des téléphones dans les écoles et collèges, a drainé quelques fantasmes. Décryptage.

Votre ado vous explique que les profs n’ont pas le droit de lui prendre son portable ? Vous avez lu que les enseignants n’avaient plus le droit d’avoir un téléphone sur eux en classe ? On vous aide à démêler le vrai du faux autour de la loi, entrée en vigueur à la rentrée…

Lire la suite

Le Parisien 17 septembre 2018 Par Romain BAHEUX

Portable interdit à l’école et au collège : « déconnexion » ou « ennui à la récré », élèves et adultes ne sont pas sur la même ligne

Le téléphone portable sera-t-il complètement interdit dans les écoles primaires et des collèges ? La proposition de loi, en ce sens, portée par la majorité La République en marche (LREM) arrive jeudi 7 juin à l’Assemblée nationale. En classe, peu de changement : le téléphone est, et restera, interdit, sauf désormais pour un usage pédagogique. En revanche, le périmètre de la cour de récréation est concerné.

Si vous téléphonez au volant, le policier va vous enlever des points, vous mettre une amende mais ne va pas vous confisquer votre téléphone. C’est pareil dans un établissement scolaire.
Valérie Piau, avocate 
à franceinfo

>> Lire la suite

Publié le 07/06/2018 par Solenne Le Hen